Georges Duby, portrait de l'historien en ses archives (2015)

Publié le 10 Août 2015

 

C'est un livre excellent. Il s'agit de la publication des actes d'un colloque organisé par la Fondation des Treilles, concernant les archives de Georges Duby conservées à l'Imec (Institut Mémoires de l’édition contemporaine). Les auteurs montrent le travail de classement et de neutralisation qui a été effectué après le dépôt par Andrée Duby, en 2003, d'une partie des archives de son mari. Les choix de celle-ci son analysés dans l'ouvrage. Ce "fonds" est surtout l'illustration de deux facettes de la personnalité de Duby : l'écrivain et l'homme public.

Concernant le contenu du fonds, voici ce qu'il est écrit sur la page de l'Imec concernant Duby : "Le fonds est remarquable par son ampleur et par le soin avec lequel l’auteur conservait l’ensemble des archives de sa recherche : manuscrits de ses cours et conférences (notamment dans le cadre de la chaire d’histoire des sociétés médiévales au Collège de France), mais aussi différentes étapes de rédaction de ses ouvrages majeurs. Une importante correspondance de travail, ainsi que l’ensemble de sa documentation complètent le fonds."

L'ouvrage se compose de quatre parties, avec une Introduction assez longue sur le fonds lui-même et une sorte d'avant-propos des deux directeurs de l'ouvrage. La première partie concerne la thèse. La seconde partie, "confronts", aborde notamment la relation de Duby avec les autres sciences sociales. La troisième partie revient sur l'élaboration d'un ouvrage particulier : ici Les Trois Ordres. La quatrième et dernière partie, "motifs", s'intéresse aux liens de Duby avec les arts, le cinéma, etc. Enfin il y a une cinquième partie, mais il s'agit de l'appendice qui présente une bibliographie de l'oeuvre de Duby qui se veut exhaustive.

En bref, ce livre est passionnant et je le conseille ceux que l'historiographie intéresse, ainsi que pour tous ceux qui veulent en savoir plus sur la manière dont travaillait un historien comme Duby. Cela permet de s'apercevoir que ça a beaucoup changé aujourd'hui. Les travaux de Duby sont pas mal critiqués de nos jours, souvent à juste titre, même s'il apparaît important de remettre les choses à leur juste place : le médiéviste français de renommée internationale fut un précurseur concernant sa méthode de travail et ses choix de recherche, tout en restant un chercheur et un enseignant de son temps, influencé par ses prédécesseurs et mettant un peu de temps avant de se détacher de l'ancienne façon de voir et d'étudier l'histoire.

Rédigé par Simon Levacher

Publié dans #historiographie

Repost 0
Commenter cet article